Blog

Chuney à la menthe

CHUTNEY A LA MENTHE

150 gr de feuilles de menthe
1 c soupe de gingembre frais râpé
1 café de sucre complet
le jus de 4 citrons (verts de préférence)
un peu de sel

Lavez les feuilles de menthe et ôtez les tiges
Passez au mixer les ingrédients en ajoutant un peu d'eau
Consommez avec du riz basmati


Christine Blin - Chandrika
Spécialiste de l'Ayurvéda - Ecrivaine - Auteure
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

 

Shiro

SHIRO

Le Shiro est un gâteau de semoule appelé aussi « Halva ».
Il est souvent servi comme « prasad » dans les temples.
Il a la vertu de guérir les migraines chroniques et naissantes.
Il est également servi à la maman après un accouchement car la saveur sucrée donne de la satisfaction et relaxe.

Les ingrédients (pour 6 personnes):

250 grammes de semoule de blé fine
150 grammes de ghee
150 grammes de sucre complet
50 grammes de raisins secs
¾ de litre d’eau
1 cuillère à café de graines de cardamome moulues

La recette :

Mettre la semoule dans le ghee fondu et chaud.
Remuer constamment jusqu'à ce qu'elle commence à brunir.
En remuant toujours, ajouter alors l'eau, qui aura été préalablement bouillie.
Après totale absorption, remuer une ou deux minutes et ajouter les raisins secs et le sucre, tout en continuant à remuer.
Quand le sucre est absorbé, retirer du feu.
Mouler et saupoudrer de cardamome moulue.

Variantes :

Rajouter à la semoule 3 cuillères à soupe de noix de coco en poudre et/ou quelques noix de cajou écrasées grossièrement.
Pour une recette de fête, faire revenir les raisins secs à part dans un peu de ghee.
Le Shiro se déguste de préférence chaud.

Recette extraite du livre : Recettes végétariennes de l’Inde de Kiran Vyas


Christine Blin - Chandrika
Spécialiste de l'Ayurvéda - Ecrivaine - Auteure
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

 

Courgettes farcies

COURGETTES FARCIES

Pour 6 personnes

100 gr de poudre de coco
2 c soupe farine de pois chiches
1 c soupe poudre de coriandre
3 c soupe de ghee
1 à 2 yaourts nature
Du tofu

Epluchez et videz les courgettes
Préparez la farce avec la pulpe des courgettes, la poudre de coco, la poudre de coriandre, le yaourt et le tofu coupé en deux.
Mélangez tout.
Farcissez vos courgettes.
Disposez-les délicatement dans un panier à vapeur.
Faites les cuire pendant 20 minutes.

Christine Blin - Chandrika
Spécialiste de l'Ayurvéda - Ecrivaine - Auteure
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

 

Les dhatus selon l'Ayurvéda par Christine Blin - Chandrika

Le corps humain est composé de sept tissus de base vitaux, nommé dhatus. « Dhatu » signifie « tissu ou élément constructif ». Les dhatus sont responsables de toute la structure du corps. Tous les tissus sont reliés entre eux. . Chaque tissu génère les matières premières nécessaires au tissu suivant.

1. Rasa (le plasma)

Sa fonction est la nutrition. Il nourrit les tissus, les organes, les systèmes.
En cas de perturbation, certains symptômes peuvent apparaître tels que des mains et pieds froids, de l’acné, de la rétention d’eau...
Si le dhatu rasa est en bon état, la peau est douce et lustrée.

2. Rakta (le sang)

Sa fonction est l’oxygénation, il gouverne l’oxygénation de tous les tissus et organes vitaux. Il donne la vie. Il se trouve dans les vaisseaux sanguins.
En cas de perturbation, certains symptômes peuvent apparaître tels que de l’anémie, des inflammations, du cholestérol….
Si le dhatu rakta est en bon état, le teint sera rosé, la personne sera douce et intelligente.

3. Mamsa (les muscles)

Sa fonction est le mouvement. Il donne la force. Il se trouve dans les muscles, les organes internes. Il couvre les organes vitaux, permet le mouvement des articulations. Il maintient la force physique.
En cas de perturbation, certains symptômes peuvent apparaître tels qu’une perte de mouvement, une atrophie musculaire, des muscles flasques…..
Si le dhatu mamsa est en bon état, la personne aura une bonne endurance.

Meda (la graisse)

Sa fonction est la lubrification. Il donne la beauté. Il se trouve dans les formations adipeuses. Avec elle, les tissus sont lubrifiés.
En cas de perturbation, certains symptômes peuvent apparaître tels qu’une peau sèche, des mains et pieds brûlants, de l’obésité….
Si le dhatu meda est en bon état, la personne aura une voie douce et mélodieuse, sa peau sera douce, ses selles seront huileuses, elle sera délicate et diplomate.

Ashti (les os)

Sa fonction est le soutien et la protection. Il donne la solidité. Il se trouve dans les os, le squelette.
En cas de perturbation, certains symptômes peuvent apparaître tels que des caries, de l’arthrite, des tumeurs osseuses….
Si le dhatu asthi est en bon état, la personne aura de belles dents, de beaux ongles, un squelette fort.

Majja (les nerfs)

Sa fonction est la transmission de l’influx nerveux, la communication. Il donne des informations, l’affectivité, l’amour. Ils sont protégés par les os.
En cas de perturbation, certains symptômes peuvent apparaître tels que des vertiges, de la confusion, des idées fausses….
Si le dhatu majja est en bon état, la personne sera brillante et intelligente.

Shukra ou Artava (les systèmes reproducteurs masculin et féminin)

Shukra est le système reproducteur masculin tandis qu’Artava correspond au système reproducteur féminin. Sa fonction est la reproduction. Il permet la procréation.
C’est également la source d’Ojas, l’immunité. Il est lié à l’amour, à la production d’hormones ; il régule la production d’œstrogènes, les fonctions glandulaires, la production de sébum, les secrétions odorantes sexuelles.
En cas de perturbation, certains symptômes peuvent apparaître tels qu’une fertilité affaiblie, de la stérilité, des troubles de la prostate...
Si le dhatu shukra ou artava est en bon état, les hommes et les femmes seront charmants.

Article écrit par Christine Blin – Chandrika
Spécialiste de l’Ayurvéda – Ecrivaine - Auteure
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

 

Les bastis en externe ! Par Christine Blin - Chandrika

Les bastis en externe sont des soins ayurvédiques englobant oléation et sudation permettant d’éliminer les toxines plus rapidement. Les toxines vont ainsi s'éliminer via le système digestif.

Un mur de farine tient un cercle de métal à l’intérieur duquel l’on verse de l’huile chaude.

Ce bain d’huile est gardé sur la partie concernée pendant 30 minutes puis un massage ayurvédique de cette partie est effectuée.

Ce soin bien-être ayurvédique se termine par une sudation à l’aide de serviettes chaudes.

Le netra basti diffère quelque peu car c’est du ghee liquide (non chaud) et non de l’huile et cela est gardé beaucoup moins longtemps. Le temps de pose est moins long pour netra basti.

Les bastis peuvent se faire sur le dos (kati basti), sur les yeux (netra basti), sur le bas ventre (nabbi basti), sur les cervicales (greeva basti), sur le buste (rud basti), sur les genoux (janu basti)….

Pour un traitement de fond, 7 soins sont conseillés, 7 jours de suite ou 7 semaines de suite car il existe 7 dhatus (tissus)


KATI BASTI 
 

Kati basti 7

Kati Basti est une application d’huile chaude dans un "puits" de farines (blé et pois chiches généralement) appliqué sur le dos au niveau des lombaires.

Il est suivi du massage du dos

Snehana ou oléation (application d’huile) et Swedhana ou sudation couplent ce massage et permettent d’accélérer l’élimination des toxines.

Déroulement du kati basti :

- Une pâte est préparée avec des farines spécifiques puis appliquée au niveau des lombaires et maintenue par un cercle de métal. De l’huile chaude de sésame est versée à l’intérieur, on veille à ce que cela reste à température constante. Cette huile qui est chaude et lourde va pénétrer dans tous les tissus et les nourrir.

-  La personne doit rester avec ce bain d’huile pendant 20 à 30 minutes

- Puis le masseur retire doucement l’huile, la pâte et le cercle.

- Il procède ensuite à un massage du dos et à une sudation aux serviettes chaudes

Indications :

- douleurs lombaires

- irritabilité,

- instabilité

 NETRA BASTI

Netra basti

Netra basti est un basti externe pour les yeux

Du ghee liquide et une pâte faite de farines spécifiques sont utilisés. La pâte est fixée autour de l'oeil et le ghee liquide est doucement coulé sur les yeux fermés. Puis, la personne ouvre les yeux et les fait bouger de manière circulaire.

Lorsque la personne a une sensation aquatique dans l'oeil, elle ferme les yeux et on retire doucement la pâte et le ghee.

Elle se repose alors quelques minutes, les yeux fermés, dans la pénombre puis on applique sur les yeux des cotons imbibés d'eau de rose.

On pratique alors un massage du visage au ghee qui est suivi d'application de serviette chaude (sauf sur les yeux).

Netra basti est indiqué en cas  :

- d'yeux fatigués,

- d'excès de télévision ou d'ordinateur,

- de sécheresse dans les yeux,

- de clignotements excessifs des yeux

Netra basti est contre indiqué en cas de :

- cataracte

- glaucome

 NABBI BASTI

Nabbi basti soulage les troubles Pitta . et se pratique au niveau du  ventre et de l'abdomen.

Il est pratiqué de la même manière que kati basti, à savoir, de l'huile chaude est versée dans un cercle maintenu par une pâte et gardée pendant 30 minutes.

Puis un massage du ventre est réalisé suivi de sudation à l'aide de serviettes chaudes

Indications :

- Coliques

- Douleurs abdominales

- Hyper acidité

- Excès de chaleur

- Troubles prémenstruels

RUD BASTI

Il est réalisé de la même façon : bain d'huile au niveau du cœur suivi du massage du buste  et de sudation par application de serviette chaude.

Indications :

- angoisse

- anxiété

 - palpitations

JANU BASTI

Bain d’huile au niveau des genoux suivi du massage des jambes à l’huile

Indications :

-   Pour toute douleur des genoux

GREEVA BASTI

Bain d’huile au niveau de la nuque et des cervicales suivi du massage à l’huile de  la nuque et du dos

 Indications :

-  Pour toute douleur du cou et des cervicales

- Torticolis

Par Christine Blin – Chandrika
Spécialiste de l’Ayurvéda – Ecrivaine – Artiste peintre
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

Massages ayurvédiques post natal ! Par Christine Blin - Chandrika

 Après le gros effort que demande l’accouchement, la maman est fatiguée.

 Il lui faudra donc beaucoup de repos non seulement pour récupérer après l’effort de la naissance mais aussi pour retrouver de l’énergie.

Le massage ayurvédique lui  permettra d’éliminer les tensions physiques (douleurs dorsales, jambes fatiguées…) et émotionnels (angoisse, inquiétude, anxiété…) éprouvées lors de la grossesse.

 Par le bien-être que le massage procure, la Maman sera détendue et l’allaitement facilité.

C’est également son instant de détente privilégié, pendant lequel, elle s’occupe d’elle et fait une pause ;
  un instant mérité entre l’attention de son bébé et les soins qu’elle lui donne.

Plusieurs massages ayurvédiques post natal conviennent à cette période de la vie :

- Pichauli (massage corps avec plus d'1 litre d'huile chaude de sésame)  pour que la maman retrouve la souplesse de son corps.

-
Kansu (massage des pieds au bol kansu et ghee et bol kansu) pour éliminer les tensions physiques et émotionnelles, retrouver un sommeil réparateur.

- Udvartana (massage corps à sec avec un mélange de poudres à base de farine de pois chiche) : ce massage est recommandé pour aider à la perte de poids mais aussi pour retrouver une belle peau en gommant les peaux mortes, soulager les muscles douloureux..

- Shirotchampi (massage crânien aux huiles ayurvédiques) pour retrouver le calme intérieur et une belle chevelure.

 

Par Christine Blin - Chandrika
Spécialiste de l'Ayurvéda - Ecrivaine - Artiste peintre
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

Les fleurs de Bach

Le docteur Edward Bach, né le 24 septembre 1886, fit des études de médecine et se spécialisa en chirurgie et immunologie ; il fut donc médecin, chirurgien, homéopathe, bactériologiste. Il créa "les Sept Nosodes de Bach" qui sont des vaccins pris par voie orale, basés sur des bactéries intestinales, servant à purifier les intestins ; ces vaccins ne sont donnés que sur prescription médicale.

Les plantes l'intéressaient particulièrement et sa recherche était permanente dans le souci constant d'aider les autres.

C'est au cours d'un repas en 1928 qu'il observit les autres invités et s'aperçut qu'ils correspondaient à plusieurs types. C'est ainsi qu'il s'intéressa tout d'abord à 3 fleurs et qu'il les prescrivit à ses malades en fonction de la personnalité de chaque malade. Il obtint alors des résultats très encourageants.

Deux ans plus tard, il abandonna son laboratoire et son cabinet médical et partit s'installer au pays de Galles pour partir en quête d'autres plantes.

Lors de promenades à l'aube, il découvrit que la rosée chauffée par le soleil absorbe les vertus curatives de la plante sur laquelle elle repose. Cela l'inspira pour créer sa méthode de préparation basée sur l'homéopathie, c'est à dire :

- un remède est efficace s'il a la capacité de reproduire artificiellement la maladie

- la forte dilution car selon "Hahnemann, fondateur de l'homéopathie", si le remède est dilué fortement, il perd de sa toxicité et agit avec encore plus d'efficacité

- la dynamisation : en secouant vigoureusement un remède au moment de la dilution, on le rend plus efficace et on évite les effets secondaires

La méthode du Dr Edward Bach sera donc la suivante :

- il choisira les plantes selon l'état émotionnel ressenti

- il procédera à plusieurs niveaux de dilution

- il dynamisera ses préparations en les soumettant aux rayons du soleil.

Le Dr Edward Bach se rend compte que "ce que nous nommons maladie est une manifestation ultime produite dans le corps, le résultat final de forces profondes agissant à long terme". Une personne sans conflit serait immunisée contre la maladie. Des peurs, par exemple, diminuent les défenses naturelles.

Par conséquent, pour aider à guérir, il faut chercher l'état d'âme négatif, l'émotion pertubatrice....La fleur ne changera pas le tempérament mais aidera à positiver l'état d'âme négatif, à envoyer un message de manière à rétablir l'équilibre.

Les fleurs de Bach, n'ont aucune influence sur les médicaments mais elles aideront à accepter les médicaments chimiques et à renforcer vos défenses immunitaires. Elles ne remplacent pas la médecine allopathique et vous devez impérativement continuer votre traitement médical.

Les Fleurs de Bach :

Le Dr Bach créa 38 fleurs de Bach à base de fleurs d'arbre et de fleurs sauvages excepté une venant de l'eau de roche préparée à partir d'une eau de source naturelle aux vertus curatives.

Le Dr Bach divisa ses Fleurs en sept groupes fondamentaux correspondant aux conflits fondamentaux qui nous empêchent d'être fidèles à nous mêmes :

- la peur

- l'incertitude

- le manque d'intérêt pour le présent

- la solitude

- l'hypersensibilité aux influences et aux idées

- le découragement ou le désespoir

- la préoccupation excessive du bien-être des autres

Au sein de chaque groupe se trouve plusieurs fleurs.

ET les 7 étapes de guérison qui sont :

- La paix

- L'espoir

- La joie

- La foi

- La certitude

- La sagesse

- L'amour

Comment choisir et employer les Fleurs de Bach :

Elles se conservent 5 ans. Elles se prennent soit seules (une par une) soit plusieurs ensemble (7 au maximum).

Pour un état passager, choisir une fleur correspond à son état et mettre 2 gouttes sous la langue ; à prendre 4 fois par jour.

Pour un état ancien, choisir 7 fleurs au maximum, mettre 2 gouttes de chaque fleur dans un flacon compte gouttes de 30 ml, compléter avec de l'eau de source (mettre impérativement le flacon au frigo) ; vous pouvez rajouter quelques gouttes de cognac pour la conservation à condition de n'avoir aucun problème en rapport avec l'alcool ou autre problème médical (foie, par exemple). Vous pouvez mettre du vinaigre de cidre à la place du cognac. Prendre cette préparation, à raison de 4 gouttes 4 fois par jour sous la langue pendant une durée d'environ 3 semaines.

Christine Blin - Chandrika
Spécialiste de l'Ayurvéda - Praticienne bien-être - Ecrivaine - Artiste peintre
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com
06 22 45 39 58

Mana ou massage ayurvédique des mains.

Mana ou massage ayurvédique des mains
permet de lâcher prise en profondeur.

La main représente le plan affectif, chaque doigt représente un élément (eau, feu, air, éther, terre),
Lors de ce massage, tous les éléments sont touchés,
les énergies sont ainsi équilibrées, un bien-être vous envahit.

Il augmente la souplesse du corps.
Il ôte la fatigue et le stress.
Il stimule tous les organes et tissus du corps.
Il améliore la digestion.
Il aide à éliminer les toxines.
Il apporte bien-être physique et affectif.
Il équilibre les énergies.

 

Christine Blin – Chandrika
Spécialiste de l’Ayurvéda – Ecrivaine – Artiste peintre
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

 

Padaprakshalana !

Savez-vous qu’en Inde il est courant de laver les pieds de son hôte ?

Pour la petite histoire, en Inde, le dieu Krishna lava les pieds d’un ami d’enfance qui était brahmane.
Le royaume fut alors incroyablement stupéfait de voir un roi de mettre à genoux devant un homme simple.
C’est alors que la cérémonie padaprakshalana fut créee.
Depuis, en Inde, il est courant de laver les pieds de son hôte.

Pour une bonne hygiène, il est recommandé de se laver les pieds plusieurs fois par jour.

  Ce soin ayurvédique consiste à :

  • marcher sur différentes textures,
  • prendre des bains de pieds alternés chauds- froids,
  • marcher sur un rouleau pour les pieds.

 Le fait d’alterner les bains de pieds chauds et froids stimule la circulation sanguine des jambes
et redonne de l’énergie ;
l’esprit est plus alerte, le mental est apaisé.

Padaprakshalana est déconseillé en cas de varices.

Padaprakshalana précède souvent le massage ayurvédique kansu

 

Par Christine Blin – Chandrika
Spécialiste de l’Ayurvéda – Ecrivaine – Artiste peintre
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com


 

Shiropitchu ! Par Christine Blin - Chandrika


Shiropitchu est l’application d’une compresse d’huile sur la tête.

Shiro signifie tête et Pichu veut dire compresse,

L’huile choisie peut être de l’huile de sésame, de l’huile d’amla, de l’huile de coco ou un mélange de deux de ces huiles

Après quelques petites manœuvres, je fais couler un filet d’huile sur votre tête au niveau du chakra coronal puis je pose la compresse trempée d’huile.

Vous restez en position assise (de méditation de préférence), pendant au moins 20 à 30 minutes.
Pendant ce temps, vous vous relaxez en écoutant de la musique douce, de préférence des mantras.


Shiropitchu
amène détente et relaxation,
apaise le mental,
éclaircit les idées,
donne calme et sérénité.


 

Par Christine Blin - Chandrika
Spécialiste de l'Ayurvéda - Ecrivaine - Artiste peintre
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

Sapta Stihi ! Par Christine Blin - Chandrika

Sapta Stihi est un massage ayurvédique du corps au sol, sur futon, à l’huile chaude.

La personne est massée  en 7 postures (assis, sur les côtés, sur le ventre, sur le dos),
la septième étant une position de méditation. .

 C’est un massage énergétique utilisant les techniques de respiration du yoga.
Chaque changement de posture fait respirer la personne différemment
avec une intensité plus ou moins forte des narines (ida et pingala).

Les différentes postures vont rééquilibrer les énergies.

Sapta Stihi
calme et relaxe.
améliore la respiration.
stimule l’élimination,
équilibre les énergies.


Sapta Stihi est recommandé aux changements de saison
Il est conseillé aux  femmes enceintes,  adapté en 6 postures, celle sur le ventre étant  supprimée.



 

Par Christine Blin - Chandrika
Spécialiste de l'Ayurvéda - Ecrivaine - Artiste peintre
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

Pagatchamp Karshan, par Christine Blin - Chandrika

Pagatchampi Karshan est un massage ayurvédique des jambes et des bras par pressions/relâchements
qui s’effectue en fonction des méridiens et des différents courants énergétiques
suivi d'un massage relaxant  à l'huile chaude du buste, du ventre et du visage.
Il est donc réalisé sur la face antérieure du corps
.

Pagatchampi Karshan
rend le corps léger,
 est une aide précieuse pour aider à mincir, en complément d’un équilibrage alimentaire selon l’Ayurvéda (voir
Bilan),
stimule la circulation sanguine,
 apaise la nervosité et dénoue les tensions,
aide à améliorer la digestion,
 agit au niveau énergétique, circulatoire, musculaire,
ôte  le stress et relaxe.
Il est très bénéfique en cas de fatigue intellectuelle car il fait descendre l'énergie du haut vers le bas du corps
et ramène à la terre et, en cas de fatigue chronique.

Pagatchampi Karshan est déconseillé en cas de varices.


Par Christine Blin – Chandrika
Spécialiste de l’Ayurvéda – Ecrivaine – Artiste peintre
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

Pagatchampi, par Christine Blin - Chandrika

Pagatchampi est un massage ayurvédique des jambes (Paga signifie jambes et tchampi massage)

Ce massage est pratiqué au sol, sur futon.
Il est effectué en fonction des méridiens et des différents courants énergétiques
 par des pressions/relâchements dans plusieurs positions à l'aide des deux mains, sur le devant des jambes.

Alors que vous êtes allongé sur le dos, le masseur agit sur vos jambes par pressions relâchées dans plusieurs positions,
seul votre pied est placé différemment sur votre jambe opposée de plus en plus haut selon votre souplesse.

Les positions sont en général :
jambe allongée,
 plante du pied contre la cheville,
plante du pied contre  le mollet,
plante du pied contre le genou,
 plante du pied contre la cuisse,
plante du pied contre le périnée,
plante du pied contre l’aine….).

Selon la position de la jambe, les méridiens suivants sont sollicités :
foie, vésicule biliaire, reins, vessie,  estomac, intestin grêle.

. C’est un massage qui agit au niveau énergétique, circulatoire et musculaire.

Ce massage aide à éliminer « apana vayu », cause des douleurs articulaires, l’origine de l’arthrite et arthrose.
Il est très bénéfique pour les personnes travaillant sur le plan intellectuel et celles qui souffrent de fatigue chronique car il fait descendre l’énergie du haut vers le bas du corps et dé-stresse la tête.
Selon l’Ayurveda, il ramène à la terre.
Il rend les jambes légères, évacue les tensions musculaires.

Pagatchampi est bénéfique en cas de jambes lourdes, de douleurs articulaires.

Pagatchampi est déconseillé en cas de varices.

Par Christine Blin - Chandrika
Spécialiste de l'Ayurvéda - Ecrivaine - Artiste peintre
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

Le Sphynx, par Christine Blin - Chandrika

Le Sphinx est un massage ayurvédique du dos qui se termine en position de yoga nommé sphinx.

Il est également appelé Shiva/Shakti, harmonisant ainsi les énergies masculines et féminines.

Ce massage redonne de l’énergie, corrige la posture du corps, donne force et ancrage.

C’est un massage initiatique où les énergies positives vont permettre de retrouver un équilibre intérieur et extérieur, une profonde harmonie

Le massage ayurvédique "Le sphinx"

améliore la circulation énergétique du corps,
redonne de l’énergie,
 harmonise les énergies masculines (Shiva) et féminines (Shakti),
corrige la posture du corps,
donne solidité, force, ancrage et détermination.

Le massage ayurvédique "Le sphinx" est contre indiqué en cas de menstruations et maux de dos importants

Durée : 30 minutes massage du dos inclus

Le sphynx est un massage initiatique,
pour des personnes sur un chemin d’évolution spirituel.

 

Par Christine Blin – Chandrika
Spécialiste de l’Ayurvéda – Ecrivaine – Artiste peintre
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com


 

Les 10 qualités qu'un masseur doit avoir :

 

  • Amour de l’autre
     
  • Compassion
     
  • Humilité
     
  • Honnêteté
     
  • Concentration
     
  • Générosité
     
  • Tolérance
     
  • Attentionné(e)
     
  • Respect
     
  • Sincérité

Par Christine Blin - Chandrika
Spécialiste de l'Ayurvéda - Ecrivaine - Auteure - Artiste Peintre
06 22 45 39 58

 

L’emploi des huiles essentielles en Ayurvéda par Christine Blin - Chandrika

L’Ayurvéda peut se servir des huiles essentielles et ce particulièrement en diffusion ou inhalation mais surtout en marmathérapie.

La thérapie par les marmas ou Marmathérapie fait partie des pratiques de l’Ayurvéda. Elle emploie des huiles essentielles avec des huiles végétales. Les huiles essentielles sont très efficaces sur les marmas et transmettent leurs bienfaits aux organes et systèmes du corps.

La technique diffère quelque peu des massages aromatiques où les huiles essentielles sont diluées dans les huiles végétales. Avec la thérapie par les marmas, le corps ou une partie du corps est massé à l’huile afin d’ouvrir l’énergie des marmas puis de l’huile végétale est appliquée sur le marma désigné  avant d’apposer les huiles essentielles judicieusement choisies en fonction du marma et du problème ;  enfin, le marma est massé différemment selon le but désiré : tonifier ou détoxiquer ; elles harmonisent la circulation du prana et réduisent les doshas en excès.

Les huiles essentielles sont choisies en fonction des doshas :

Chaudes (gingembre, cannelle) et calmantes (rose, jasmin…) pour vata

Fraîches (santal, rose, vétiver, menthe, jasmin) digestives (comme le coriandre) pour pitta.

Chaudes et épicées, piquantes pour kapha (eucalyptus, cannelle, menthe, gingembre, camphre, acore vrai)

Les huiles essentielles sont choisies en fonction du problème :

Résineuses (comme la myrrhe) pour traiter les aideurs articulaires, l’arthrite, les blessures, les douleurs musculaires.

Fraîches, calmantes pour soulager douleur, inflammation, irritation.

Chaudes et stimulantes pour améliorer la circulation du sang, chasser le froid et la raideur.

Ramenant à la terre (comme la valériane) pour traiter les chocs.

Les huiles essentielles peuvent être :

Epicées, piquantes (basilic, eucalyptus, gingembre, laurier, noix de muscade, poivre, sauge, pin, cèdre, genévrier…).

  • Aromatiques : camphre, cannelle, cardamome, clou de girofle, coriandre, cumin, fenouil, menthe, romarin, safran, curcuma, gaulthérie…
     
  • Douces, à fleurs (jasmin, lotus, rose, safran…) qui tonifient le cœur et le système reproducteur, employées pour les troubles gynécologiques.
     
  • Résineuses (encens, myrrhe…) qui traitent les blessures, les raideurs aux articulations, l’arthrite, les douleurs musculaires et osseuses.
     
  • Ayant une odeur de terre (ail, oignon, valériane, asa foetida….) qui stabilisent la conscience en cas de chocs émotionnels…

Nota Bene : ces huiles essentielles doivent être diluées dans de l'huile végétale biologique : huile de sésame pour vata, huile de coco pour pitta, huile de moutarde pour kapha.

Christine Blin – Chandrika
Spécialiste de l’Ayurvéda – Ecrivaine – Artiste peintre
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

 

Les malas

Les Malas ou éliminations sont des substances (= toxines) dont une partie est utilisée par le corps humain, une autre rejetée.

Les 3 malas les plus importants sont les selles (purisha), l’urine (mutra), la sueur (prasweda)

Ces 3 malas sont en équilibre dans le corps, tout déréglement provoque une carence.

Il est essentiel d’éliminer quotidiennement ces 3 malas car si on les garde, des troubles peuvent apparaître comme des maux de tête, des flatulences, des courbatures, des crampes……..
 

Article écrit par Christine Blin – Chandrika
Spécialiste de l’Ayurvéda – Ecrivaine
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

Les rasas ou goûts

 Il existe 6 saveurs ou 6 goûts. En sanskrit, ce sont "les rasas". Ce sont le sucré, le salé, l’acide, le piquant, l’amer, l’astringent. Chaque goût est constitué de deux éléments

Le sucré est fait d’eau + terre. Le sucré donne satisfaction, il nourrit le corps

Le salé est fait d’eau + feu. Le salé améliore le goût des aliments

L’acide est fait de terre + feu. L’acide stimule l’appétit

L’amer est fait d’air + éther. L’amer calme l’envie de sucre

L’astringent est fait de terre + air. L’astringent diminue la perception du goût

Le piquant est fait de feu + air. Le piquant améliore aussi le goût des aliments, il favorise la digestion du sucré

La règle de l’ayurvéda est que le semblable augmente le semblable mais que le contraire le diminue. Ainsi donc, chaque dosha devra choisir les goûts qui lui sont adaptés.

 Vata, constitué d’air et éther, choisira les goûts sucré, acide, salé mais éviter les goûts amer, piquant, astringent qui l’augmentent

 Pitta, constitué de feu et eau, choisira les goûts sucré, amer, astringent qui l’apaisent mais éviter les goûts piquants, acides, salés qui l’augmentent

 Kapha, constitué de terre et eau, choisira les goûts piquant, amer, astringent qui l’apaisent mais éviter les goûts sucré, salé, acide qui l’augmentent.
 

Article écrit par Christine Blin – Chandrika
Spécialiste de l’Ayurvéda – Ecrivaine
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

Dhanvatari

DHANVANTARI est considéré comme le père de la médecine ayurvédique.

On retrouve sa trace dès les VEDAS et les PURANAS, écritures saintes de l'hindouisme, où il est considéré comme une des manifestations humaines de VISHNU (un avatara secondaire), médecin des dieux (dévas) et lui-même sacralisé "dieu" de la médecine.

Il est appelé TANRANDIRIBAGAVAN au Tamil Nadu.

Il est fréquent de nos jours que les pratiquants hindous invoquent LORD DHANVANTARI pour qu'il protège ou améliore leur santé et celle de leurs proches.

DHANVANTARI fut l'un des pionniers de la médecine ayurvédique mais aussi l'un des premiers chirurgiens au monde. D'après la tradition hindoue, il serait la source même de l'ayurveda. Il a mis au point de nombreux médicaments à base de plantes et est considéré comme le découvreur des vertus antiseptiques du safran et protectrices du sel qu'il incluait dans ses cures.

Très habile chirurgien, il est considéré comme l'ancêtre de la chirurgie plastique, mais aussi de la chirurgie réparatrice très utile lors des nombreuses guerres qui sévissaient à l'époque.

Toutes ses opérations étaient élaborées sans anesthésie, mais malgré cela, il avait de très bons résultats

D'après la tradition, il a transmis son expertise à SUSRUTHA, le père de la chirurgie ayurvédique.

LA LEGENDE

Dhanvantari est représenté comme un VISHNU à quatre bras, tenant des herbes médicinales dans une main et un récipient contenant l'AMRITA, ambroisie ou nectar d'immortalité dans l'autre. (NB : VISHNU représente l'aspect stable de la manifestation universelle (TRIMURTI = manifestation triple) tandis que BRAHMA représente l'aspect émergent - créateur - et SHIVA l'aspect final - destructeur, transformateur), les deux autres bras supportent des attributs de Vishnu : la conque et le disque (chakra). Les représentations peuvent varier.

Les PURANAS disent que DHANVANTARI émmergea de l'Océan de Lait avec son vase d'ambroisie lors du barattement de la mer de lait par les devas et les asuras, avant de se faire prendre le récipient par MOHINI qui le donna aux asuras (démons)

CELEBRATION

Tous les ans est célébrée la fête de DHANVANTARI, le Dhan Teras, deux jours avant Divali, la fête des lumières, qui se situe selon les années en octobre-novembre.


 

 

 

Les éléments selon l'Ayurvéda

L'Ayurvéda est basé sur la théorie des 5 éléments : chacun des éléments de l'univers se retrouve dans notre corps :

 - l’air (ou vayu).Air
Dans l'univers, l'air, c'est de l'éther en action.
Dans le corps humain, l'air, c’est le mouvement (par exemple les pulsations du cœur). L'air est relié au toucher, donc aux mains et à la peau , la respiration, le toucher, la peau, les mains, saisir. Nous respirons l'air de notre environnement. On peut prendre, saisir, toucher grâce aux mains.


- l’éther (ou akasha).
Dans l'univers, c'est l'espace.
Dans le corps humain, l'éther est relié aux oreilles, à l'ouïe et à la parole. L'éther permet le son.

 - le feu (ou agni).Feu
Dans l'univers, c'est le soleil.
Dans le corps humain, le feu, ce sont les enzymes, les hormones, les yeux, les pieds, bouger. C'est aussi le métabolisme ou Agni. Il a donc un pouvoir de transformation.
Le feu est relié à la vision donc, aux yeux et à la marche elle-même reliée aux pieds. Sans vue, on ne marche pas droit.

 - l’eau (ou jala).Eau
Dans l'univers, on la trouve partout : les rivières, la mer, les lacs, les torrents. Elle s'introduit partout. Elle nourrit la terre, l'humidifie.
Dans le corps humain, c'est la lymphe, le sang, les organes génitaux, la langue, le goût. Sans elle, on ne survit pas. Elle est reliée à la procréation.

 - la terre (ou prithivi).
Dans l'univers, c'est le sol. Elle est stable.
Dans le corps humain, c'est le nez, les os, les ongles, les muscles, les tissus, les cellules, les cheveux, la peau. Elle est reliée à l'odorat donc, au nez et à l'excrétion.

Article écrit par Christine Blin – Chandrika
Spécialiste de l’Ayurvéda – Ecrivaine
06 22 45 39 58
http://ayurvedachandrika.e-monsite.com

×